jeudi 17 octobre 2013

mercredi 16 octobre 2013

Qui ? Police


Hebdomadaire de faits divers publié à la toute fin des années 70 (du moins pour ce qui est de la formule qui nous intéresse ici), Qui ? Police a placardé durant un peu moins de trois ans des titres parmi les plus outranciers et délirants jamais vus en une d'un périodique, dont nous allons rapidement observer les 5 caractéristiques majeures ci-après.
  • #1 : Sexe et violence. La base. Les mamelles du fait divers. Mots-clés : castration, amour libre et sex-parties. Ceinture de chasteté acceptée si présente dans le cadre d'un mystère non-résolu.






  • #2 : Obsession morbide pour la mise en marché du sexe, avec contrainte et/ou violence. On loue, on vend, on prête, on livre : chez Qui ? Police, une bonne transaction, c'est avant tout l'assurance d'une accroche béton.








  • #3 : Ne jamais hésiter à demander à la dialectique de taper une petite série de wheelies debout sur un char de feu. Tournures incompréhensibles, phrases à double ou triple sens, messages cryptiques, propos irrationnels : ce ne sont pas les tricks qui manquent.








  • #4 : Garder le sourire en toutes circonstances. Tout ça n'est pas si grave, après tout.



  • #5 : Savoir rendre hommage à ses pairs. Entre poètes, c'est bien le moins qu'on puisse faire.


mardi 15 octobre 2013

МИШКА X Dinosaur Jr.

Vu la pub indiscontinue que fait J. Mascis à МИШКА depuis quelques années (à vrai dire, il a porte leurs t-shirts tellement souvent que même sa figurine en a un), on pouvait logiquement s'attendre à ce qu'une collaboration entre Jimmy Tranxène et la marque New-Yorkaise finisse tôt ou tard par voir le jour. C'est désormais chose faite avec cette série limitée qui devrait, en toute logique faire hurler les puristes, puisque loin de se limiter à ces 4 t-shirts, elle se décline également sous la forme de New Era Fitted et Snapback (inévitable vu la consommation qu'en fait Mascis), de bonnets millésimés 1991, et d'une varsity jacket par delà les limites du franchement pété.






A noter que pour l'occasion, Mascis se produira en solo au Flat à Brooklyn mercredi prochain (le 23, donc) et qu'il sera toute la journée à la boutique МИШКА située deux rues plus loin. Autant dire que si vous voulez lui mettre une pile à Street Fighter 2, c'est le moment ou jamais.


lundi 14 octobre 2013

Judge Dredd X Mars Attacks


Publié il y a quelques semaines par l'éditeur américain IDW, le premier numéro de la série-crossover Mars Attacks Judge Dredd va être décliné ce mois-ci sous 4 couvertures alternatives signées Loston Wallace et inspirées des légendaires cartes éditées en 1962 par la marque de chewing-gums Topps, inspiration directe du film de Tim Burton (si vous n'avez jamais vu cette série de cartes, sachez que vous pouvez les trouver chez l'indispensable Mister Gutsy, ainsi que dans un livre que je ne saurais que trop vous recommander - et pas seulement pour l'aspect visuel, l'histoire autour du projet étant assez incroyable).





lundi 7 octobre 2013

mardi 1 octobre 2013

mardi 17 septembre 2013

It is happening again

C'est désormais septembre un peu partout et la rentrée est maintenant inévitable, y compris pour mon label Satanic Royalty, qui sort sa deuxième référence dans quelques semaines : "Strasbourg/Total", nouveau single de Strasbourg, qui, comme son nom l'indique, est originaire de Bordeaux, et que vous avez peut être vus sur scène ce vendredi lors de la dernière soirée Kongfuzi X J'irai verser du Nuoc-Mam sur tes tripes.
Détails multi-cliquables et clip total DIY réalisé par moi même et ma propre personne ici.

lundi 16 septembre 2013

Faisceau divinatoire des élus de l'ordre universel d'Armaggedon rassemblés en rempart humain pour l'ultime affrontement contre les vagabonds assassins de la constellation du Serpent : Redux

Photo : Cobra par Lorène Lenoir

Pas grand chose à dire qui ne soit dans cette photo de ma collègue Lorène Lenoir. Rayonnement de vibrations-respect ponctué de petits hochements de tête entendus à tous les bandits venus en masse à la grande fête de la haine de ce vendredi 13 septembre : en vérité, je vous le dis, le taux de coolitude était tout à fait insoutenable.
Relance de dix courant novembre ?
Peut-être bien, sahib, peut-être bien.

jeudi 12 septembre 2013

Faisceau divinatoire des élus de l'ordre universel d'Armaggedon rassemblés en rempart humain pour l'ultime affrontement contre les vagabonds assassins de la constellation du Serpent II


Kongfuzi X J'irai verser du Nuoc-Mam sur tes tripes avec Cobra, dDamage, Strasbourg et The Box c'est demain 20h00 précises, tous les détails multi-cliquables sont là, c'est gratuit si tu viens nu sous un Barbour et 700 mygales seront lâchées dans la salle dès l'ouverture (100 d'entre elles auront des tickets-boisson scotchées sur le ventre, gardez l'oeil ouvert !)

In the meantime, tu as la possibilité de gagner quelques places, là tout de suite. Il te suffit pour cela de me donner une des 729 caractéristiques des VRAIS fans de dDamage.

Voici, pour rappel, les 7 premières :

1. Les vrai fans de dDamage sont incapables d'amour
2. Les vrais fans de dDamage ne bronzent pas durant l'été, ils se font recouvrir de panure, puis frire.
3. Les vrais fans de dDamage ne savent pas lire et sont atteints de MST super graves.
4. Les vrais fans de dDamage sont composés à 75% de bière, à 20% de sushi et à 5% de Citroën Xara Picasso.
5. Les vrais fans de dDamage mangent leur beurre sans pain.
6. Les vrais fans de dDamage ont le destin tragique de la petite fille dans le Tombeau Des Lucioles.
7. Les vrais fans de dDamage s'expriment en vomissant du sang tout en parlant de manière tout à fait intelligible.

Merci de m'envoyer vos réponses avant demain midi via le blog ou Facebook (merci de privilégier cette dernière option si vous avez le choix). Les gagnants seront avertis demain avant 14h.
>> It's all over now, baby blue.

mercredi 4 septembre 2013

On repeat


L'autre tube de l'été, celui à côté duquel tout le monde est passé, balancé en plein mois d'août et sans le moindre avertissement par Flying Nun, légendaire label Néo-Zélandais qui n'avait techniquement pas sorti un truc aussi carton depuis l'hyper-infectieux "Buddy" de Snapper (qui date de 1988, même s'il a été réédité et multi-playlisté par Bernard Lenoir en 1992).



Pas grand chose à dire sur Sharpie Crows, nébuleux groupe australien délocalisé à Auckland, si ce n'est que 12 Omeros est son premier véritable album (après Nostalgia Kills, une compilation de singles et EPs divers), qu'il est sorti uniquement en cd fait main (déjà épuisé) et digital (avec en bonus la compilation de faces B Halal Jazz), que les 10 titres du disque balaient l'intégralité du spectre sonore Océanique de la première moitié des années 80 (de Birthday Party à INXS, en passant par les Chills et avec un crochet par le premier Apartments, en gros) et qu'il s'agit très clairement un des 3 ou 4 disques réellement traumatisants de 2013.

Maximum big up à Don Lurie de KFuel pour le tip et tant qu'à rattraper votre retard, vous pouvez enchaîner avec la vidéo, qui est juste là.



mardi 3 septembre 2013

Faisceau divinatoire des élus de l'ordre universel d'Armaggedon rassemblés en rempart humain pour l'ultime affrontement contre les vagabonds assassins de la constellation du Serpent


Parce qu'arrive un moment où il faut descendre du train et traverser le pueblo maldito pour aller enfin trouver l'internet, le regarder droit dans les yeux et lui dire "te voilà, chien", J'irai verser du Nuoc-Mam sur tes tripes livrera son septième et ultime combat contre les forces du spectacle vivant ce vendredi 13 septembre, aux côtés des fidèles Kongfuzi, avec une affiche à la démesure de l'événement. Il y aura quelques places à gagner en début de semaine prochaine, pour le reste, les détails sont juste en-dessous.


COBRA
Enfer, France
Satanistes modérés unis dans la haine d'une société où les boulangeries sont obligées de refuser les tickets restaurants pour pouvoir survivre, les membres de Cobra ont un but clair et précis : réconcilier science et religion avec des perspectives réalistes pour un avenir commun. Pour cela, Cobra apporte des solutions claires, pratiques, sur les problèmes de nos sociétés contemporaines, comme les relations de couple, l’éducation et l’avenir des jeunes, au travers de chansons populaires exclusives, parmi lesquelles le peuple a principalement retenu "Pédés Et Drogués", "Le Glaive De Satan" et "Des Lieux Associatifs Pour Les Jeunes", même si ce ne sont pas forcément les pires.


dDAMAGE
Paris, France
2019 après la chute de Paris, France : deux frères simiesques issus d’un ghetto post-apocalyptique volent une machine à remonter dans le temps pour faire revenir en 1988 et faire imploser la scène rap US de la côte Ouest en remplaçant Eazy-E et Ice Cube par des ouvriers chinois. Erreur de manipulation, ils échouent à Maisons-Alfort au début des années 2000 et depuis, tentent de retrouver un chemin vers leur bidonville du futur en enregistrant des disques 100% cuir, baston, souffrance, quelque part entre Prince, Slayer et les Geto Boys.


STRASBOURG
Bordeaux, France
Strasbourg est, comme son nom l'indique, originaire de Bordeaux, et livre au compte-gouttes depuis deux ans une electro-pop froide, absurde et malfaisante qui lui a récemment valu d'être invité sur la dernière tournée de Sexy Sushi. Fondé par Raph Sabbath (Harshlove) et l'illustrateur LL Cool Jo, le groupe, chien galeux du collectif Iceberg, compte également dans ses rangs l'inoxydable Mickaël Appolinaire (Crane Angels/Lonely Walk) et la trop rare Tamara Goukassova (ex-The Konki Duet), et sort aujourd'hui un premier 45t sur Satanic Royalty ("Strasbourg/Total"), où sa cold-wave occulte atteint un point de raffinement inespéré, quelque part entre Taxi Girl, Tears For Fears et Diabologum.


THE BOX
Paris, France
Duo formé par d'anciens membres de Crash Normal et Telescope, The Box a littéralement mis la scène Parisienne à l'amende l'an dernier en débarquant sans sommation avec un 45t sec, glacial, plein de grondements menaçants et de brutalité contenue, quelque part entre Chrome, les Screamers et The Normal. Après une poignée de concerts très remarqués (notamment en première partie de Frustration ou à Villette Sonique), le groupe viendra enfoncer le clou et convaincre les derniers sceptiques, s'il en reste, avec de nouveaux titres enregistrés cet été en vue d'un EP dont la sortie ne devrait plus tarder.


Vendredi 13 septembre
20h - 12 euros 

La Flèche d'Or
102 bis rue de Bagnolet
Paris 20ème
M° Alexandre Dumas/Gambetta

vendredi 30 août 2013

Canicule #25 : Tout ce à quoi vous avez échappé


Vingt-cinquième et dernier épisode de Canicule dans le 7-9 du Mouv', consacré à tous les sujets auxquels vous avez échappé.



La chronique inclut des extraits de Embrasse-Moi, Vampire (Robert Bierman, 1988), Les Rats de Manhattan (Bruno Matteï, 1984) et du morceau "End Of A Love Affair" (Julie London, 1963).

Note : Si jamais le player switche sur le direct (ça arrive régulièrement), la chronique est également disponible ici.

jeudi 29 août 2013

Canicule #24 : Canicule FM


Vingt-quatrième épisode de Canicule dans le 7-9 du Mouv', qui se transforme aujourd'hui en Canicule FM, l'émission musicale des gens pressés et écrasés par la fatalité mais néanmoins exigeants.



La chronique inclut des extraits de "Greath Death Game" (Michael Nyman, 1988) et les morceaux "You Suffer" (Napalm Death, 1989), "I Like Food" (Descendents, 1981), "Takin' Reatards To The Zoo" (Dead Milkmen, 1985) et "What Happened Yesterday?" (Neil Young, 1995).

Note : Si jamais le player switche sur le direct (ça arrive régulièrement), la chronique est également disponible ici.

mercredi 28 août 2013

Canicule #23 : Les Rats De Manhattan


Vingt-troisième épisode de Canicule dans le 7-9 du Mouv', consacré au Citizen Kane du nanar psychotronique, l'imputrescible Les Rats de Manhattan de Bruno Matteï.



La chronique inclut des extraits de Temps X (TF1, 1979) et Les Rats de Manhattan (Bruno Matteï, 1984).

Note : Si jamais le player switche sur le direct (ça arrive régulièrement), la chronique est également disponible ici.

mardi 27 août 2013

Canicule #22 : The Shaggs


Vingt-deuxième épisode de Canicule dans le 7-9 du Mouv', et retour de la théma spéciale "famille" pour un ultime volet consacré aux soeurs maudites placées sous l'occulte dépendance d'un père aux yeux rouges de haine et de stupéfiants, observées à travers le très singulier cas des Shaggs.



La chronique inclut des extraits de Calmos (Bertrand Blier, 1976), "Killing In The Name Of" (ZAR, 2013), Enquête Sur Un Citoyen Au-Dessus De Tout Soupçon (Elio Petri, 1970), Bad Lieutenant - Escale A La Nouvelle-Orléans (Werner Herzog, 2009), L'Arbalète (Sergio Gobbi, 1984), Les Rats de Manhattan (Bruno Matteï, 1984) et "Philosophy Of The World" (The Shaggs, 1969).

Note : Si jamais le player switche sur le direct (ça arrive régulièrement), la chronique est également disponible ici.

lundi 26 août 2013

Canicule #21 : Nicolas Cage - L'interview exclusive


Vingt-et-unième épisode de Canicule dans le 7-9 du Mouv', intégralement consacré à Nicolas Cage, qui nous a accordé pour l'occasion un entretien tout à fait exclusif.



La chronique inclut des extraits de "Get Whacked" (Suicidal Tendencies, 1990), Embrasse-Moi, Vampire (Robert Bierman, 1988), Les Rats de Manhattan (Bruno Matteï, 1984) et du morceau "Love Me" de Nicolas Cage (extrait de la bande originale de Sailor & Lula, 1990).

Note : Si jamais le player switche sur le direct (ça arrive régulièrement), la chronique est également disponible ici.

vendredi 23 août 2013

Canicule #20 : Sim, Jacques Balutin, Robert Castel et Bernard Launois contre la décence et la dignité


Vingtième épisode de Canicule dans le 7-9 du Mouv', consacré à l'amour entre clowns et aux tréfonds de la comédie psychotronique, en l'occurrence Bonjour Les Vacances de Harold Ramis et le thermonucléaire Drôles de Gendarmes de Bernard Launois.



La chronique inclut des extraits de La Folle Journée de Ferris Bueller (John Hugues, 1986), Cobra (George P. Cosmatos, 1986), Quand Passent Les Faisans (Edouard Molinaro, 1965) et Les Rats de Manhattan (Bruno Matteï, 1984).

Note : Si jamais le player switche sur le direct (ça arrive régulièrement), la chronique est également disponible ici.