jeudi 27 juin 2013

On repeat




"Lustiges Tierquartett" extrait du légendaire premier 45t de Lucrate Milk paru en 1981 et réédité aujourd'hui même chez Danger Records, à qui l'on doit entre autres les impeccables repress de l'album de C.O.M.A. et du premier single des Kids. Réédition identique à l'original avec pochette pliée, 700 exemplaires. Achat immédiat ou décès rapide, au choix.

lundi 24 juin 2013

Sodom - Agent Orange (SPV/Steamhammer, 1989, rééd. 2010)


Chronique parue dans Noise #16 (juin/juillet 2010)

On a tous dans l'cœur un petit Allemand en cuir clouté, cartouchière, queue de cheval, à la sortie du lycée. Accept, Destruction, Tankard, Kreator, Mekong Delta : des rustres aux esthètes, le choix était vaste et dis-toi bien que si la Bay Area n'avait sévi, on serait tous en Germanie. Oui, fin 80, on dansait la Teutonic, cheveux gras, mâchoires serrées, doigts crispés, yeux révulsés. C'était comme une gaîté, comme un sourire, quelque chose dans la voix qui semblait dire « komm, komm », qui nous faisait sentir comme de vrais hommes. Mais quel était ce tout petit supplément d'âme, cet indéfinissable charme, cette flamme qui tapait sur les tambours, sur les pianos, sur tout ce que Satan pouvait te mettre entre les mains et montrait ton rire ou ton chagrin ? Pas besoin de phrases ni de longs discours : une seule écoute d'Agent Orange suffisait pour que tout change dedans, pour que tout change autour, et que l'horizon s'enflamme sous des nuages lourds, lourds, comme des bouteilles de butane.

Faisant suite au dévastateur mais terriblement rustique Persecution Mania (1987), Agent Orange n'est pas seulement le meilleur album de Sodom, c'est aussi et surtout le parangon d'un savoir-faire entretenu des décennies durant, celui du thrash allemand. Un thrash droit, généreux, franc du collier, souvent un peu juste au niveau des finitions, mais qui était toujours l'assurance d'un authentique instant baston. Cavalcades infernales (« Magic Dragon »), tonnerre de cymbales (« Agent Orange »), mosh-parts fatales (« Incest ») et charges triomphales (« Baptism Of Fire »), le Destruktiv Kommando de Gelsenkirchen, respecte ici scrupuleusement le cahier des charges, distribuant ça et là la petite mandale un rien gratuite, la beigne de plus pour la route, bref, la petite attention qui différencie les crapules des ordures et permet à Agent Orange de dépasser le strict cadre de la curiosité locale.

Un coup de maître qui marquera hélas l'irrémédiable déclin du groupe, très vite supplanté par ses éternels rivaux, les Brésiliens de Sepultura, dont le Beneath The Remains, sorti la même année, placera non seulement la barre trois crans plus haut mais deviendra également un maître étalon pour les années à venir, là où Agent Orange marquera surtout la fin d'un règne. Que veux-tu, c'est une putain d'époque mon pote, ici faut des putains d'dorsaux, des putains d'morceaux et tous les blocs ont des glocks sous leurs doudounes (poc-poc).


mardi 18 juin 2013

On repeat




Banque Allemande Schwarz Von Schwarzer Wand
Extrait du LP Willst du Chinese sein musst du die ekligen Sachen essen (S-S Records)
Berlin, Allemagne

lundi 17 juin 2013

The Beast From 20,000 Fathoms


Alors la mauvaise nouvelle c'est que ce n'est pas un fake.
La bonne nouvelle, en revanche, c'est que ce genre de bestiole ne vit que sur Hamilton Island en Australie.
La moitié de Daft Punk ayant survécu à l'agression n'a souhaité faire aucun commentaire.

mardi 11 juin 2013

On repeat



Extrait du maxi de remixes de Francis Bebey qui sortira en juillet (vinyle limité à 100 exemplaires + digital) chez Born Bad.

Signalons au passage deux actualités subsidiaires dans le secteur de l'écoute multiple et répétée avec la mise en ligne ce matin sur Bandcamp de l'album de Power Trip dont je vous parlais il y a quelques jours à peine, et le troisième volet de l'excellente émission radio de mes délinquants de Get The Curse, sur laquelle figure notamment le No Real Demo Mix du "Halloween Sixteen" de Lonely Walk, hommage à peine dissimulé de Clement Meyer à Throbbing Gristle et Fabio Frizzi, et premier extrait d'un maxi à venir en septembre sur -noblesse oblige- Satanic Royalty.

lundi 3 juin 2013

Union bénévole des assassins du Morbihan par dessiccation des forces balsamiques de la sauge


Chaque année, à la mi-juin, des centaines de Haley, de Carly et de Sarah-Nicole laissent éclater leur chagrin dans des salons climatisés de l'Amérique libre, parce que le wide receiver de l'équipe de football a décliné leur invitation à la prom night du lycée. Un drame social majeur, qui représente toutefois une opportunité non négligeable pour tous les Derek, Coby et Osvaldo de l'Univers, pour peu qu'ils sachent prendre le pouls de leur environnement direct et traduire les résultats obtenus en interactions sensuelles innovantes, que cela implique ou non un smoking de location et la Trans Am de leur grand frère.


Dans le même temps, l'Europe, opprimée et exsangue, clôturera un nouveau chapitre de son automne perpétuel avec la dernière soirée Kongfuzi vs J'irai verser du Nuoc-Mam sur tes tripes de la saison, qui célèbrera l'union mentale des trois forces les plus occultes de l'axe Paris-Bordeaux, à savoir Lonely Walk, Jessica 93 et Harshlove. Détails et conditions d'admission ci-après.





LONELY WALK
Pénitents de l'éternelle damnation
Bordeaux, France
Phalange secrète du collectif Iceberg (J.C. Satàn, Crane Angels), Lonely Walk est entré dans 2013 comme un désespéré habillé en viking débarque dans une piscine municipale : avec la ferme intention de faire justice de ses mains. Fondé par Monsieur Crane (Crane Angels, Strasbourg) et Johan Gustafsson (leader/guitariste du groupe de synth-punk suédois Black Bug), le groupe bordelais a enregistré plusieurs EPs avant de sortir en début d'année V.I.H.S., premier album très remarqué, en forme de bande-son pour giallo maçonnique, entre rock de stade vide dévasté par l’orage, shoegaze pour traque nocturne dans une mégalopole lardée de néons et terror-pop pour l’aube électrique.

JESSICA 93
La mort au fond des yeux
Seine-Saint-Denis, France
Si Kurt Cobain s'était fait assassiner dans les Alpes-Maritimes par un serial-killer mosellan et que Faites Entrer L'Accusé en avait tiré une spéciale de 3 heures diffusée à 2h du matin un mardi soir et présentée par Justin Broadrick, Robert Smith et Patricia Morrison, Jessica 93 aurait été réquisitionné pour composer la bande originale. Après un EP et un split avec Besoin Dead, le nébuleux one-man band de Seine-Saint-Denis sort ce mois-ci Who Cares?, premier album co-édité par Teenage Menopause, Et Mon Cul C'est Du Tofu? et Music Fear Satan. Un disque à écouter dans un de ces longs métros en route vers la mort, fonçant dans la chaleur de juillet ou sous la neige qui tombe en rafales, où chaque titre est comme une cigarette tâchant le bleu doux de la nuit, fumée lentement et avec abandon avant l'assaut final sur le monde.


HARSHLOVE
Enfer mécanique
Bordeaux, France
Mort Pour La Transe, titre du troisième EP de Harshlove résume à lui seul la déliquescente brutalité du projet de Raph Sabbath, fondateur des excellents Strasbourg et illustrateur auteur, entre autres, de la pochette du V.I.H.S. de Lonely Walk. Cuir, muscles, transpiration, cris étouffés de jeunes hommes baillonnés : Harshlove roule pour les backrooms et les bunkers, entre noise narcotique et EBM satanique, et devrait, en toute logique, poser d'entrée une solide ambiance de douleur, famine et désolation dans le sous-sol de la Mécanique Ondulatoire.


Mercredi 12 juin
20h - 7 euros 

La Mécanique Ondulatoire
8 Passage Thiéré
Paris 11ème
M° Bastille/Voltaire

dimanche 2 juin 2013

On repeat




Nique la courtoisie : Manifest Decimation de Power Trip est le MEILLEUR disque de 2013, c'est plié, aucune concurrence possible, eh ouais papy, fais-toi une raison. Ça sort le 11 juin sur Southern Lord, c'est exactement à l'image de sa pochette, à savoir un crossover sur-pété entre Reign In Blood, Arise et Absolute Power (Powermad, puto !) et comme le souligne l'ami Rod Glacial, à qui je dois la découverte, c'est impossible à écouter assis.
Pré-commande dès à présent ou meurs.

samedi 1 juin 2013

Maison Sauvage


C'est aujourd'hui, c'est à l'Espace B, ça commence dès 15h, le programme complet est et on y retrouvera, entre autres, les lyonnais de Balladur, dont je devrais reparler à nouveau d'ici peu, pour tout un tas de choses. En attendant, sois bien certain d'être là.