jeudi 7 février 2013

5 fautes de goût majeures 100% assumées


5 fautes de goût majeures 100% assumées 


GALLEON So I Begin
(extrait du maxi So I Begin, 2001)
A ce niveau, ce n’est plus de la musique, c’est du social, de l’action de terrain. DJs en pulls rouge vif, hôtesses Baccardi, attachés commerciaux déchaînés, mineures démontées à la Manzana, de Montferrier-sur-Lez à La Valette Du Var, "So I Begin" de Galleon était là pour te le rappeler : tu es coupable. Cent fois coupable.



THE CULT Sun King
(extrait de l'album Sonic Temple, 1989)
Dites vous bien que dans un univers parallèle où on serait tous Navajos et où on ne se déplacerait qu'en Harleys volantes, ce morceau serait plus important que l'oxygène.



JOURNEY Separate Ways (Worlds Apart)
(extrait de l'album Frontiers, 1983)
A l’origine, il y a le clip : excessif, inhumain, obsédant. Et à force de le regarder entre 20 et 30 fois par jour sans que jamais la magie ne cesse d’opérer, vous réalisez un beau jour que les poses gaillardes de Steve Perry et le refrain tragico-homérique de "Separate Ways" font partie de vous, à jamais.



RICK SPRINGFIELD Jessie's Girls
(extrait de l'album Working Class Dog, 1981)
Acteur de soap à rallonge façon Feux De L’Amour devenu rock star sur un malentendu, Rick Springfield est un peu l’équivalent rock US des films 80’s avec Gérard Lanvin : jeans taille haute à 11 cm au-dessus du nombril, coucheries furtives, bastons dans les Mac Do’s et feeling "bien dans mon marcel". A noter que le morceau a été utilisé pour la meilleure scène du film Boogie Nights.



VIXEN Edge Of A Broken Heart
(extrait de l'album Vixen, 1988)
Lamborghinis blanches et Ferraris jaune banane, mini-jupes en polyester et stilettos bleu électrique, couplet Pat Benatar et refrain Bonnie Tyler, riffs façon panthère salace et guitares qui imitent le hénissement du mustang, toi sur le dos d’un dragon volant et mes couilles en flamme sur l’horizon du couchant… Oui, il y’a des jours où on tuerait pour retourner ne serait-ce qu’une après-midi dans les années 80.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire