mercredi 27 avril 2011

New Noise #4

C'est cette heure de l'année encore, le nouveau (New) Noise est enfin parti à l'imprimerie et arrivera d'ici une dizaine de jours, avec un sommaire un poil plus convenu que ceux des derniers numéros mais néanmoins certifié qualité supérieure. Malgré un planning un peu encombré ces derniers le temps, j'ai réussi à venir à bout de la Mirrormixtape de Mondkopf et surtout de l'interview-discographie de Jack Dangers/Meat Beat Manifesto, qui va me permettre de rayer un deuxième nom -après Mark E. Smith- sur la liste des 3 artistes que je souhaitais interviewer avant de me retirer vendre des pastèques sur le bord d'une nationale au Nouveau-Mexique. Cela dit, vu que Penelope Spheeris, -dernier nom qui reste désormais sur cette liste- m'a déjà fait faux bond trois fois, ça me laisse encore un peu de temps.

A noter également le retour de la rubrique Fight For Your Art dans une version simplifiée, plus adaptée à la régularité qu'on souhaitait lui donner (et à mon emploi du temps, accessoirement), ainsi que l'arrivée de nouvelles sections : Listener's Digest (sélection des disques essentiels et à éviter d'un groupe ou artiste à la discographie labyrinthique), Playlist (séléction de titres sur un thème plus ou moins futile), Glorieux Perdants (chronique d'un disque ignoré/méconnu) et Rescapés Du Néant (consacré à la reformation ou au retour inattendu du moment), qui rejoignent Peel It Up, Kill Your TV, Sur Les Conseils De  et le Top 5 Bouclage dans les pages News.

En couve Battles
Disco Meat Beat Manifesto / Wire (part 2)
Bibliothèque de combat F.J Ossang
Graphiste Marq Spusta
Mirrormixtape Mondkopf
Label Ad Noiseam
Live Roadburn

Interviews Gang Gang Dance, Saul Williams, Kyuss, Low, Kurt Vile, Zombi, Timber Timbre, Explosions In The Sky, Karma To Burn, The Pains Of Being Pure At Heart, Pentagram, Dirge, Tearist, The Thermals, Corrosion Of Conformity, Eugene S. Robinson, Mars Red Sky, Master Musicians Of Bukkake, Yuck, Planningtorock, Krallice, Agent Side Grinder, EMA, Stuntman, Red Fang, The Slaves, Liturgy.

En kiosque le 11 mai. 

mercredi 20 avril 2011

Animal God Of The Streets


Absolument TOUS les détails de cette photo pulvérisent les limites de la perfection pure. Au cas où vous ne l'auriez pas reconnu, il s'agit bien évidemment de Kim Fowley.

mardi 19 avril 2011

lundi 18 avril 2011

Cannes I Kick It ?


La sélection officielle de la 64ème édition du festival de Cannes ayant été révélée il y a quelques jours, J'irai verser du Nuoc-Mam sur tes tripes peut désormais vous présenter en toute impunité ses 5 favoris parmi les 19 longs métrages en lice pour la prestigieuse Palme d'Or.

  • Just Like Paradise City  Un biopic émouvant sur la tentative désespérée de Robert Smith de rejoindre Guns N'Roses après le départ d'Izzy Stradlin en 1991. Sean Penn y incarne un Smith bouleversant, tantôt lunaire, tantôt chagrin, parfois cocasse (la scène où il apprend les accords de "It's So Easy" avec Wayne Hussey, hilarante), mais toujours juste et touchant, dont les yeux d'enfant dévasté accompagneront le spectateur longtemps après le déchirant générique de fin, porté par une sublime version acoustique de "To Wish Impossible Things" signée Bruce Springsteen.

  • Ta Race, Daniel Auteuil  Sans doute un des films les plus radicaux jamais présentés à Cannes, Ta Race, Daniel Auteuil est composé d'un unique plan-séquence de 2h23 durant lequel Vincent Lindon déverse au micro d'un dictaphone un torrent d'injures à l'encontre de Daniel Auteuil, qu'il accuse notamment d'avoir fait main basse sur les rôles de quadragénaires en imperméable polyester traversant une crise existentielle majeure, créneau dans lequel Vincent Lindon s'était imposé depuis de nombreuses années comme son concurrent direct. Moment de vérité crue ou dérapage impudique ? Nul ne le sait vraiment. Ce dont on est certain en revanche, c'est qu'il est impossible de rester indifférent face à ce film-OVNI qui devrait en toute logique secouer la Croisette.

  • Les Grillons Rouges Du Mozambique  Déchirée entre sa volonté d'avoir un enfant et son profond désir de monter un cirque équestre, Marie-Prune traverse la vie comme une ballerine infirme emportée par la valse des saisons, corps-outil entre les mains de son amant éthiopien qui refuse obstinément d'apprendre le français, corps-pensée en devenir lorsqu'elle sombre dans l'univers fantasmagorique et solitaire qu'elle s'est crée, peuplé de nains endeuillés et de garçonnes éthérées. Mais ces êtres mutants, déshumanisés, sans cri ni douleur, sont-ils seulement un substitut au mutisme de son compagnon ou l'image distordue de sa propre identité ? Un conte social féroce et dérangeant.

  • L'Altro Inferno 2 : Commando Vatican Après 28 mois d'errance dans les couloirs du temps, le facétieux Manitas (interprété par Nanni Moretti, choix certes incongru, mais pas totalement dénué de sens) retrouve le chemin de Mar Del Plata, où il convoque les anciens membres du Commando Vatican, dissous depuis maintenant 19 ans, à qui il demande de se reformer pour une ultime mission suicide. Son but : sauver son éternel rival Eusebio Ortiz, toujours retenu prisonnier de Marie France Donjon dans la crypte de l'abbaye Diego Rodriguez Lucero. Viril, généreux, franc du collier, L'Altro Inferno 2 : Commando Vatican reprend le cocktail richement dosé de politique, d'ultra-violence et de séduction qui a fait le succès du premier volet et y ajoute une sévère dose d'action et de pornographie pure. Imparable.

  • L'Incroyable Mr. Barbapouille  Depuis le décès de son père, la petite Madeline a cessé de parler et ne quitte plus son lit, où elle passe des semaines entières à dormir. Médecins et psychologues de renom ont défilé à son chevet mais aucun n'a su effacer l'insondable chagrin de la jeune fille. Désespérée, sa mère reçoit un jour la visite d'Assédic Barbapouille, un surprenant monsieur de 79 ans débordant d'énergie qui va faire sortir Madeline de son mutisme et l'initier au techniques de combat ancestrales des ninjas de Gif-sur-Yvette. Une formidable leçon de courage et d'espérance.

jeudi 14 avril 2011

Un mondo maledetto fatto di bambole


Déjà responsable l'an dernier d'une des plus éclatantes réussites issues de The Lost Art Of Inglourious Bastards (projet caritatif initié par Upper Playground et Quentin Tarantino au profit des victimes du séisme en Haïti, qui a vu plusieurs artistes -parmi lesquels David Choe, Sam Flores, Estevan Oriol, Jeremy Fish ou encore Morning Breath- revisiter l'affiche d'Inglourious Basterds), Alex Pardee revisite aujourd'hui Scream (ci-dessus) et A Nightmare On Elm Street (ici) pour l'incontournable Mondo, prestigieux art shop des cinémas US Alamo Drafthouse, qui ont instauré il y a maintenant une quinzaine d'années la tradition des affiches de film réinterprétées (notamment via le Rolling Roadshow, leur désormais légendaire festival de cinéma itinérant). En attendant la mise en vente des deux sérigraphies de Pardee (qui devrait avoir lieu dans quelques heures), petite sélection des précédentes affiches commanditées par Mondo, toutes limitées à moins de 500 exemplaires...et généralement écoulées en moins de 20 minutes.

Tommy (Ken Russell, 1975) par Jesse Philips

The Bride Of Frankenstein (James Whale, 1935) par Martin Ansin

Dracula (Tod Browning, 1931) par Vania Zouravliov & Aaron Horkey

Maniac (William Lustig, 1980) par Ken Taylor

Critters (Stephen Herek, 1986) par Rhys Cooper

Kill Bill (Quentin Tarantino, 2003) par Tyler Stout

Plan 9 From Outer Space (Ed Wood Jr., 1959) par Todd Slater

Dead Alive (Peter Jackson, 1992) par Adam Haynes

Et on termine fatalement avec Bad Lieutenant - Port Of Call New Orleans (Werner Herzog, 2009) par Alan Hynes ! All hail the Cage !

lundi 11 avril 2011

vendredi 8 avril 2011

jeudi 7 avril 2011

Acid Again



Toutes les raisons pour lesquelles vous auriez dû venir voir Meat Beat Manifesto hier au Divan Du Monde concentrées en 2 minutes et 24 secondes, de l'impeccable set-list piochant dans l'intégralité de leur discographie (exception faite de Satyricon, dont on n'a malheureusement pu entendre que quelques boucles) au stupéfiant mix vidéo qui illustrait le live, sans oublier les 4 nouveaux titres absolument incroyables (et franchement je pèse mes mots) joués sur cette tournée ("Drum Test", "Microphone Test", "Bass Test" et le phénoménal "Acid Test", croisement hors-limites entre 808 State et Merzbow dont on peut avoir un court aperçu au début de la vidéo).

mardi 5 avril 2011

Mall monarchy













Photos prises par Michael Galinsky dans différents centres commerciaux de Long Island, du Dakota du Nord et de Seattle, durant l'été 1990.

Ex-bassiste du groupe Sleepyhead, devenu aujourd'hui producteur et réalisateur de documentaires, Michael Galinsky est également l'auteur de Scraps, recueil de portraits de groupes (parmi lesquels Fugazi, Slant 6, Bikini Kill, Rodan et Beat Happening) paru en 1999. Il a aujourd'hui pour projet d'éditer un nouveau livre intitulé Malls Across America consacré à ses photos de centre commerciaux. Plus d'infos ici.