jeudi 26 août 2010

On repeat



Au moins 10 fois par jour en ce moment. Et c'est 100% assumé (pour l'abum par contre, il faut vraiment s'accrocher).

9 commentaires:

  1. J'aurais plutôt dit 81-82. Mais techniquement, c'est sorti il y a 2 mois.

    RépondreSupprimer
  2. Ah OK, je viens de comprendre pourquoi t'as aimé le dernier !!!. M'enfin, si ça aussi c'était complètement assumé...

    RépondreSupprimer
  3. J'aime des trucs bien pires que ça ou le dernier !!!, rassure-toi

    RépondreSupprimer
  4. (bon après, faut être honnête : comme toutes les amourettes d'été, ça ne dure jamais très longtemps)

    RépondreSupprimer
  5. (cela dit, je constate que depuis quelques semaines, Hurts met en rogne fans de Joy division et goths vieillissants, ce qui me donnerait presque envie de les soutenir encore un peu, juste pour le plaisir)

    RépondreSupprimer
  6. Bon j'aime les mèches, j'aime les bretelles, j'aime les garçons androgynes et les filles en chemises, mais cette musique, c'est dur quand même...

    RépondreSupprimer
  7. Et encore, t'as pas écouté l'album (où on dépasse les limites connues du n'importe quoi, entre Pet Shop Boys, Bros et les choeurs de l'Armée Rouge) !!

    Après ce single, oui, évidemment c'est super pourri mais ça m'a bien amusé le temps d'une semaine, quoi, comme je disais plus haut à SPQR (dont le dernier comment a d'ailleurs disparu je ne sais pas comment, qu'il m'en excuse). C'est d'ailleurs un peu le but de ce que je poste sous ce titre "On repeat" : des titres un peu limite (voire franchement nases) mais sur lesquels j'ai un peu bloqué quand même (parce que bon, on va pas écouter Arvo Part et Daniel Menche toute la journée non plus)

    RépondreSupprimer
  8. Même situation pour moi par rapport au "Hour of the Wolf" d'Adam Kesher. La dignité en prend un coup mais qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.

    RépondreSupprimer