lundi 18 janvier 2010

La Vera Storia Della Monaca Di Monza (Bruno Mattei, 1980)






Giacomo est 300% doom. Cathedral, Saint Vitus, Candlemass, la misère, la désolation, c'est sa vie, son oxygène.




Evidemment, comme tout doomster qui se respecte, il s'ennuie énormément.




Parfois, il se dit qu'il aurait aimé être comme son jeune frère Ottavio, fan de Guns N' Roses.




Parce que lui au moins, il rencontre des filles aux yeux pleins de vice et de promesses.














Il faut dire que chez les doomettes, c'est pas vraiment l'éclate.














Ah c'est sûr, elles savent se saper.














Mais alors dès qu'il s'agit de faire entrer le marteau de Thor dans la Sainte Chapelle, elles perdent tout sens de l'humour.














Alors Giacomo s'ennuie. Il s'ennuie et doute.














Et comme à chaque fois qu'il doute, il relit la biographie de Black Sabbath.














Une fois qu'il l'a relue, il réfléchit à ce qu'il pourrait faire d'autre.














Et comme il ne trouve rien d'autre à faire, il la relit à nouveau.














Soudain,  il entend des voix. Les esprits d'Haddaway et du Dr. Alban seraient-ils en train d'essayer de corrompre son âme ?














Non, c'est Ottavio, son jeune frère fan de Guns N'Roses, qui vient lui rendre visite.














Giacomo célèbre leurs retrouvailles en ouvrant une bouteille de Cuvée Iommi '73 et, sans perdre de temps, lui expose clairement son problème : "Ottavio, j'ai le poireau qui crie famine. Je suis prêt à tout."














Ottavio consulte alors son catalogue mental de femmes chaudes et pleines de jus.














Il se souvient de cette rousse aux yeux las rencontrée à un concert de Pentagram à Monza. "Mais aime-t-elle le doom ?" lui demande Giacomo. "Frêrot, là, tu m'en demandes trop", lui répond Ottavio.














Aux grands maux les grands remèdes, Giacomo se lève et saisit sa biographie de Black Sabbath.














Il ordonne à Ottavio de partir retrouver cette fille et de lui demander si elle possède au moins un des disques dont il a souligné les titres au stylo à charbon.














Ottavio accepte : "Compte sur moi, frêrot, je te promets qu'avant le lever du jour, je saurai tout de la jeune rousse aux yeux las."














Mais avant qu'il ne parte, Giacomo rappelle un point important à son jeune frère : "Ottavio, si jamais la jeune rousse aux yeux las mentionne les noms de Stephen O'Malley ou de Dylan Carlson, tu laisses tomber, compris ?" Ottavio lui fit un signe de tête approbateur et s'enfonca lentement dans la nuit.














De nouveau seul, Giacomo se mit à penser. Il se dit que si la fille correspondait à ses attentes, il la gamahucherait comme un âne et deviendrait le doomster le plus respecté du village.














Toutes ces doomettes à la petite semaine le regarderaient alors avec envie, dévorées par le désir.














Et lui pourrait leur hurler au visage "dégagez tas de cages, j'ai déjà une meuf !"













Putain, ce serait TELLEMENT doom !














Pendant ce temps, à Monza, Ottavio a retrouvé la jeune rousse aux yeux las à un concert de pagan folk acoustique éclairé à la bougie.














Sous la menace, elle lui avoue qu'elle possède le pressage original anglais de Master Of Reality en vinyle, ainsi que la version gatefold de Sabbath Bloody Sabbath.














Ottavio rentre alors immédiatement au village porter la bonne nouvelle à son frère : "Giacomo, tu peux sortir la soutane en velours frappé, la jeune rousse aux yeux las est une grosse dingue du Sab' !"














Les deux frères entament alors une petite danse de victoire.














Mais Giacomo se ressaisit brusquement : "T'a-t-elle donné son opinion sur la période Ronnie James Dio ?"














"Non parce que tu comprends, c'est important ! Je ne peux pas me permettre de prendre un tel risque ! Imagine que je me réveille un beau matin et que je découvre qu'elle a un bootleg de la tournée Born Again ? J'ai une réputation à tenir tout de même !"














Mais Ottavio ne l'entend pas de cette oreille  : "Ecoute, frêrot, je veux bien t'aider à serrer, mais là tu t'approches dangereusement de la frontière qui sépare la relouterie du foutage de gueule. Je vais te filer son 06 et tu vas te débrouiller avec elle, ok ?"














Giacomo comprend alors qu'il est temps de passer à la vitesse supérieure. "S'il te plaît, Ottavio, appelle-la. Dis-lui de venir au village. Je vais la soumettre au test metal ultime du Dr. Doom."














Ottavio s'exécute et donne rendez-vous le soir même à la jeune rousse aux yeux las dans l'église du village.














Bien sûr, elle ne se doute pas un seul instant qu'il s'agit d'un piège et que dans l'ombre, les soeurs Badin, saintes gardiennes du mauvais goût, viennent à sa rencontre.














Parmi elles, se trouvent les jumelles Olga et Olivia, fans ultimes de Kiss.














Ainsi que la jeune Oma, grande inconditionnelle de Dio.














Encerclée, la jeune rousse aux yeux las repousse l'offensive des soeurs Badin en récitant les paroles de "Snow Blind".














Les soeurs Badin prennent la fuite et vont trouver Giacomo pour lui confirmer que la jeune rousse aux yeux las est pure.














Il ne reste plus qu'à la faire ausculter par le Dr. Doom afin de s'assurer de la robustesse de sa nuque et de la qualité de ses cheveux.













Avant de la présenter à Satan lui-même afin qu'il valide définitivement le dossier de la jeune rousse aux yeux las.













Maintenant que tout est en ordre, Giacomo peut sans crainte réserver une date pour le mariage.














Désireux de sortir le grand jeu, il s'alloue même les services de Messiah Stanojevic, un prêtre fou importé de Roumanie.














Le jour de la cérémonie, tout se déroule à la perfection.














La musique est sinistre et les invités sont tous plus maussades et dévastés les uns que les autres.














La mariée se présente alors devant l'autel.














Et Giacomo s'écrie : "Mais enfin, qu'est-ce que c'est que cette blague ? Non seulement elle a l'air en bonne santé mais en plus elle est blonde aux yeux bleus !!"














"Ah ! Ah ! Ah !, s'esclaffe Ottavio, je t'ai bien eu frêrot ! C'est Roxxxy Lamborghini, la directrice du fan-club italien de Poison. LOL !"




Giacomo tue alors son frère en lui brisant le crâne avec sa biographie de Black Sabbath.














Sauf que maintenant qu'il n'a plus de biographie de Black Sabbath, il se demande ce qu'il va bien pouvoir faire de ses journées.

4 commentaires:

  1. ça manque de roman photo dans Noise

    RépondreSupprimer
  2. brlap! haha la phase Earth/Sunn tu m'as tuER

    RépondreSupprimer
  3. La doomette aux cheveux noirs que je suis, s'est bien marrée !

    RépondreSupprimer